Maroc : guide pratique et itinéraire

De Rabat à Tanger, par Chefchaouen
MARS / AVRIL — 6 JOURS

Nous voici prêts pour un nouveau road trip, plus court que d’habitude, 6 jours à la découverte du Nord-Ouest Marocain de Rabat à Tanger par la perle bleue : Chefchaouen.

L’idée à la base est de découvrir la ville de Chefchaouen. Fortement instagrammée et reconnue depuis peu pour ses magnifiques ruelles bleutées, la perle bleue comme les Marocains l’appelle se situe au minimum à 2H30 de voiture de l’aéroport le plus proche.

Vallée du Rif - Maroc

Beaucoup sont tentés de rejoindre Chefchaouen en bus via un réseau marocain certes développé mais plus lent que par la voiture.  C’est pour cela qu’on a décidé de créer un petit parcours afin de partir à la découverte de cette partie du Maroc peu touristique.

Que faire et que voir dans le Nord du Maroc ?

  • Rabat, capitale du Maroc

  • Tanger, le port mythique aux portes de l’Europe

  • Chefchaouen, la ville bleue

  • La vallée du Rif et ses paysages

  • Salé, la voisine méconnue de Rabat


Quel itinéraire faire pour un road trip
dans le Nord Ouest du Maroc ? 🙂 

Notre point d’intérêt principal était Chefchaouen. La ville n’étant pas déservie par un aéroport il faut alors compter sur d’autres points d’arrivées comme Tanger à 2H30 de voiture de Chefchouaen, Tétouan (mais pas desservie depuis Paris) ou alors Fès à 4h30 de voiture. J’avais envie de découvrir un autre Maroc que celui que je connaissais depuis petit : Marrakech et sa région. Et c’est pour cela que je n’ai pas fait le choix de passer par Fès qui est un des gros centres touristique marocains.

Itinéraire de notre road trip au Maroc

Nous ferons alors une première étape à Rabat. Capitale du Maroc Rabat se veut timide, royale, verte et surprenante. Nous la découvrirons pendant un jour et demi et nous y récupèrerons notre voiture à l’aéroport. > Visite de Rabat à lire ici

C’est ensuite direction Chefchaouen que nous continuerons cette aventure marocaine, en 4H30/5H de route nous retrouverons la perle bleue du Maroc sur un très bon réseau routier marocain, et en privilégiant un itinéraire qui longe le Rif en passant par Ouazzane. > Découvrez mon article sur Chefchaouen

Après deux nuits à Chefchaouen nous terminerons notre séjour et ce petit road trip du nord-ouest Marocain par Tanger, au charme colonial et au bord l’eau, entre Afrique et Occident.> Visitez Tanger, la porte du Maroc

Rabat, depuis ses remparts

Notre programme

1er JOUR : Arrivée à Rabat le soir tard (23h)

2ème JOUR  : Visite de Rabat

3ème JOUR : Fin de visite de Rabat / Salé et direction Chefchaouen vers 15h – Soirée à Chefchaouen

4ème JOUR : Visite de Chefchaouen

5ème JOUR : Direction Tanger – Visite de Tanger

6ème JOUR : Visite de Tanger et alentours

7ème JOUR : Matinée à Tanger – Départ à 16h pour Paris.

Vue sur Chefchaouen, la ville bleue - Maroc

Chefchaouen, perle bleue du Maroc


Comment aller au Maroc ?

Nous avons choisi Royal Air Maroc (compagnie nationale) pour ce parcours multidestinations. Un Paris > Rabat à l’aller et pour le retour un Tanger > Paris pour 177€ (bagages soute et cabine inclus) que nous avons réservé fin janvier pour fin mars. La liaison pour ces villes moins touristiques est plus facile depuis Paris. Mais par exemple le parcours est également possible depuis Marseille. Tanger a un petit aéroport mais les contrôles peuvent s’avérer très longs et compliqués. Ne partez donc pas au dernier moment.

Paris-Orly > Rabat en 2H50 (Nous sommes partis un jeudi soir, à 21h30)
Tanger > Paris-Orly en 2H30 (Retour le mercredi après-midi à 15h50)

Il faut également savoir que l’accès aux aéroports de Rabat et Tanger est uniquement réservé aux voyageurs munis d’un justificatif de voyage : boarding pass et passeport.

Tanger et sa baie


Quand partir au Maroc ?

Nous sommes partis au Maroc pour ce road trip fin mars début avril. Nous avons eu vraiment un très beau temps tout le séjour. Même si le Maroc est souvent assimilé à une destination « soleil » ce n’est pas le cas de partout. À suivre les mêmes conseils que pour Marrakech : éviter l’hiver (nov/fevrier) et l’été (juin/juillet/aout) avec les fortes chaleurs pour privilégier des saisons plus douces comme le printemps et l’automne.

À Chefchaouen, qui se situe dans les montagnes, si les journées ont été très chaudes nous avons néanmoins échappés à la pluie qui ne cessait pas les jours avant notre arrivée. Les températures, soir et matin, étaient très fraiches.

Le Nord Ouest Marocain


Quelle sont les formalités
d’entrée au Maroc ?

Vous avez juste besoin de votre passeport en cours de validité pour pouvoir vous rendre au Maroc. Il est nécéssaire également de remplir une fiche d’embarquement/débarquement qu’il faudra remettre lors de votre passage à la Police aux Frontières.

Cette fiche est très souvent distribuée dans l’avion avant l’atterrissage. Si elle ne l’est pas, vous pouvez demander à l’hôtesse de l’air sinon la récupérer avant le passage à la Police aux frontières. Il faut qu’elle soit remplie avant votre arrivée au guichet.

Les aéroports de Rabat et Tanger ne sont pas accessibles aux non-voyageurs. En effet vous ne pouvez pas rentrer dans l’aéroport si vous ne voyagez pas. Un poste de sécurité se situe à quelques dizaines de mètres avant le terminal principal. Il faudra montrer passeport, bagage et billet pour pouvoir accéder au terminal. La situation a peut être changée depuis.

La sécurité au Maroc

Nous n’avons pas vraiment fait des endroits perdus. Si Rabat et Tanger sont des villes beaucoup moins touristiques que Casa, Marrakech ou Fès il y a quand même beaucoup d’expatriés qui vivent ici. Comme de partout dans le monde il faut être vigilant, à vos poches, aux pickpockets mais aussi à garder un comportement « respectueux » (comme ne pas s’embrasser en public).

À Salé (voisine de Rabat), la vie est beaucoup plus « locale », et c’est l’endroit avec le moins de touristes que j’ai pu faire au Maroc. Mais je ne me suis à aucun moment senti en danger.

Le long des petites routes qui mènent à Chefchaouen nous ne nous sommes a aucun moment sentis en insécurité, bien au contraire, c’était très calme et apaisant. Loin de l’agitation de la ville.

Enfin, à Tanger, il est vrai que certaines rues perdues dans la Médina ne m’ont pas vraiment rassuré. Mais rien de très méchant.


Quel est le coût de la vie sur place, au Maroc ?

Dans ces trois villes comptez largement des tarifs inférieurs aux autres villes touristiques du Maroc (Fès, Marrakech) notamment pour l’artisanat, les pâtisseries et les produits frais. Côté restauration tout dépend des endroits que vous ciblez. On reste sensiblement sur des prix très bas ou alors égaux à Paris pour des lieux tendances et réputés.

Vallée du Rif - Maroc

La verdoyante vallée du Rif


Où dormir au Maroc ?

Le Maroc c’est le pays des riads, qui nous font rêver avec leurs patios cachés dans les médinas. Mais l’offre hôtelière est également très développée et différente entre chaque ville. Si les prix restent très accessibles, attention les plus beaux riads peuvent être vite complets !

À Rabat, nous avons choisi de séjourner dans un Riad au coeur de la médina. Les hôtels se situant dans la ville moderne on trouvait ça plus sympa de se laisser charmer par le vieux Rabat. Je ne recommanderai pas notre riad le « Sidi Fatah » par lequel j’ai été très déçu : manque d’insonorisation et de rénovation notamment dans les salles de bain. L’emplacement était néanmoins parfait. Mon choix c’était tout d’abord porté sur le Riad Dar Zen qui était complet.

À Chefchaouen, l’offre hôtelière et de location était déjà bien chargée au moment de réservé (en janvier pour début avril). Donc il nous restait pas beaucoup de choix. Les tarifs étaient beaucoup plus élevés qu’ailleurs au Maroc mais surtout le choix des hôtels et appartement n’étaient pas vraiment fou… : vieux bâtiments, décoration dépassée, et chambres très sombres. Notre choix s’est porté finalement sur un appartement en rez de chaussée de villa qui donnait sur jardin et avec une vue géniale sur Chefchaouen: le « Dar Domingo ».

Si le prix était vraiment intéressant : 170€ pour 2 nuits et 4 personnes, l’appartement manquait cruellement de chauffage, il y faisait très froid, et la propreté des équipements dans la cuisine laissait plus qu’à désirer. Pour le parking, l’accès à la maison se fait à pied, il faudra donc se garer un peu avant et confier la surveillance de sa voiture à Amine qui s’occupe des visiteurs.

Dar Domingo
Medina Sebbanin (se garer devant l’hôtel Al Kaleifa) – 91000 Chefchaouen
Prix : 85€/nuit pour un appartement de 2 chambres et 4 personnes.
Réservez le Dar Domingo
La Maison de Tanger, villa d’hôte

À Tanger, nous avons également choisi une chambre d’hôte : La Maison de Tanger. C’est surement un des lieux les plus surprenants, reposant et incroyable dans lequel j’ai séjourné. J’ai eu un véritable coup de coeur pour cet endroit (pour lequel je vais faire un article). Cette villa à la décoration de style colonial est un véritable havre de paix à l’abris du brouhaha de la ville. Piscine et jardin surprenant où des tortues se baladent en liberté pour finir avec une terrasse panoramique sur Tanger. Un endroit que je recommande à 200% ! Ce qui est pratique c’est que vous pouvez également vous garer devant la villa.

La Maison de  Tanger
09 Rue Al Mabarra / Quatier de Josefat – 90000 Tanger
Prix : de 170 à 250 € pour 2 nuits en fonction de la chambre.
Réservez à La Maison de Tanger

Retrouvez également toutes les infos
dans mon guide pratique sur Marrakech !


Louer une voiture au Maroc et se garer 

Notre voiture a été récupérée plus tôt dans la journée à l’aéroport de Rabat. Nous avons choisi Hertz pour éviter les mauvaises surprises et avons payé environ 350€ pour 6 jours de location avec frais d’aller-simple (retour dans une ville différente). Nous étions 4, et avions besoin d’un coffre à grande capacité et avons opté pour une Citroën C5.

À Rabat nous avons garé notre voiture sur le parking du Marché Central de Rabat qui est au bout de l’avenue Mohammed V. Comptez environ 14€ pour deux jours entiers de stationnement et favorisez le bout du parking, à côté des caisses de sortie pour être sous les caméras.

À Chefchaouen notre voiture été pris en charge par Amine qui s’occupait de notre appartement. C’est un peu plus compliqué si ce n’est pas compris dans votre logement. La plupart des touristes qui viennent en voiture utilisent le parking de l’hôtel Parador pour quelques dirhams. Personnellement nous avions une place qui nous était réservée avec notre logement.

À Tanger, notre maison d’hôte avait un parking privé. Il faudra sinon vous rendre sur la Place du Cinéma Rif et ses alentours pour tenter de trouver une place. Je n’ai pas vu de parkings souterrains.


Conduire au Maroc

Même si je n’ai pas conduit du séjour je vous avoue que c’est assez stressant de se lancer dans un road trip marocain surtout quand tu connais la circulation et la conduite à Marrakech.  Mais contre toute attente c’est très différent à Rabat. Les rues et routes sont très bien entretenues et les habitants beaucoup moins en roue libre qu’à Marrakech. Mais soyez attentifs tout de même.

Entre Rabat et Chefchaouen, après avoir quitté l’autoroute et en passant par Ouazzane, c’est une nationale plutôt bien entretenue. La conduite est assez paisible mais soyez vigilants car les marocains en général ne tiennent pas trop leur droite, déboîtent souvent, et traversent n’importe où, n’importe comment.

À Chefchaouen, la ville est assez petite, et se traverse rapidement et facilement mais vous ne pourrez bien sûr pas circuler dans la médina.

De Chefchaouen à Tanger, la route tourne beaucoup et ça quasiment jusqu’à Tétouan. Après l’itinéraire reste assez droit et rapide entre Tétouan et Tanger.

À Tanger on commence à retrouver l’anarchie comme à Marrakech, soyez plus prudents au volant et dans les petites rues. Notamment la Rue de la Plage qui amène de la promenade à la place du Cinémarif (Place du 09 Avril).

L’Océan Atlantique qui borde la côte-ouest marocaine


La devise locale au Maroc

Au Maroc vous trouverez des dirhams. Il me semble qu’il est possible de commander des dirhams en France, ou tout simplement de changer vos euros directement sur place. Pour calculer c’est très simple 100 dirhams valent environ 10€. Vous avez donc juste a enlever une unité pour faire votre conversion.

Les euros sont parfois acceptés au Maroc, à vous de voir. Ça peut toujours dépanner d’avoir quelques pièces en euros, les commerçants en sont friands.


Prendre une carte SIM au Maroc

À votre arrivée au Maroc généralement vous trouverez directement des opérateurs. Ils distribuent souvent gratuitement une carte SIM déjà chargée avec un minimum de Go et communication. Si vous en souhaitez plus, différentes offres sont disponibles. Pour mon séjour de 5 jours à Marrakech j’avais pris une carte 10Go pour 100 dirhams (10€). À Rabat, des rabatteurs (sans mauvais jeu de mot) se situaient en plein coeur du centre ville pour distribuer des SIM gratuites. J’avais pris une SIM que je pouvais recharger dans les endroits agréés. Les opérateurs auxquels j’ai fait confiance sont INWI(où je captais très bien durant tout mon road trip de Rabat à Tanger) ou tout simplement Orange Maroc pour Marrakech.

Enfin, ce qu’il faut savoir avant d’aller au Maroc :

– À Rabat et à Marrakech le français est assez présent, Tanger et Chefchaouen sont un peu plus bercés par l’espagnol et les touristes ibériques. 
– Si à Marrakech c’est le royaume des négociations ça l’est un peu moins à Rabat qui est la capitale.
– 
À Tanger, il faudra être un peu plus sur ses gardes, c’est la première fois que je me suis pas vraiment senti serein au Maroc dans les petites rues de la Médina. En effet c’est une ville portuaire avec beaucoup de passage mais également de pauvreté.
–  Attention certains comportements ne sont pas tolérés au Maroc comme s’embrasser en pleine rue ou dans l’espace public. Vous pouvez cependant vous tenir par la main.
– Photographier les habitants : attention à ne pas dépasser les limites et rester respectueux. Évitez de prendre les gens en photo et privilégier une vue générale.

Découvrez comment négocier dans les souks, et d’autres conseils pour visiter le Maroc ici.


Chefchaouen, la ville bleue - Maroc
Alors, c’était comment le Maroc ?

Un pays que je connais très bien et que j’ai pu encore un peu plus explorer. Rabat, Tanger et Chefchaouen ont été de belles surprises. Rabat, capitale, rayonne paisiblement sur le royaume, tandis que Tanger nous dévoile un côté plus Méditerranéen après avoir été émerveillé par le bleu de Chefchaouen.

Une découverte du Nord-Ouest marocain que je conseille pour dépasser les clichés touristiques de Marrakech ou de Fès.

Partez à la découverte du Maroc ici ! 

Hey vous ! Vous avez aimé cette destination et voulez plus d’inspiration ?
Épinglez cet article sur Pinterest et retrouvez-moi ici sur Pinterest.com/Joowbar

Cet article vous a plu, vous voulez en savoir plus sur un lieu, vous avez une modification à me suggérer ? N’hésitez pas à me faire part de vos retours, vos commentaires et à partager 😉
Retrouvez-moi également sur Instagram et ma page Facebook.