Le Nærøyfjord, Flåm & Aurland

Autour du Nærøyfjord et de l’Aurlandfjord

Notre quatrième étape nous emmène en direction du Nærøyfjord considéré comme un des plus beaux fjords de Norvège  inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est une branche du fameux Sognefjord qui nous permettra également de découvrir Flåm et l’Aurlandfjord.

Cette étape nous fera passer par la route E16 en direction de Voss et jusqu’à Aurland. Une journée qui s’annonçait sans répit et où on avait prévu les spots suivants :

  • Gudvangen au bout du Nærøyfjord

  • Undredal où nous passerons la nuit le long de l’Aurlandfjord

  • Flåm la cité touristique qui offre une vue sur le Aurlandfjord et l’accès à « la plus belle ligne de train » du monde

  • Aurland, la plus « grosse » ville du coin, qui permet l’accès au point de vue du Stegastein.

Je vous propose un petit zoom sur la carte pour mieux comprendre la situation de ces villages et le positionnement de ces deux fjords :

Cette étape c’est une des étapes que nous attentions le plus. Tous les avis étaient unanimes concernant Flåm, le Nærøyfjord, le Flåmsbana (petit train), et les paysages semblaient être à couper le souffle.

Nous partons donc assez de tôt de Bergen pour rejoindre ce nouveau comté à environ 2H30 de voiture. Le temps est maussade et on espère que d’ici notre arrivée les nuages laisseront place à un super soleil mais cela semble mal parti.

Cet itinéraire entre Bergen et Gudvangen n’apporte pas vraiment de grand intérêt et ce ne sont pas les plus beaux paysages que nous traverserons jusqu’à notre arrivée aux alentours de Gudvangen.

Gudvangen & Le Nærøyfjord

Les montagnes et falaises semblent beaucoup plus rocailleuses qu’ailleurs mais quelques kilomètres avant d’arriver à Gudvangen de nombreuses cascades se déversant au bord des routes nous mettent dans l’ambiance. Je suis tout excité à l’idée de découvrir ces nouveaux paysages… mais non.

Nous arrivons à Gudvangen ou plutôt sur un parking. Oui, Gudvangen n’est en fait pas une ville mais plutôt un lieu-dit transformé en un simple spot où faire de l’essence, se nourrir, louer un kayak et admirer (ou pas) les dizaines d’autocars stationnés sur cet immense terre plein qui fait office de bout de fjord.

Nous faisons demi tour en pensant que nous nous étions trompés, mais non, le Nærøyfjord est bien là derrière ces centaines de voitures.

Nous nous rendons au bord du fjord où nous avions prévu de louer un kayak, la tranquillité est pourtant là mais la météo et le mood du jour nous ralentissent un peu.

Le Nærøyfjord depuis Gudvangen

C’est dommage car avec du recul nous savons que le kayak aurait été la meilleure solution pour profiter des plus beaux spots du Nærøyfjord et en voir toute sa splendeur.

Nous avions calculé que le temps risquait de nous manquer durant cette journée, et nous avions prévu de faire le train de la Flåmsbana (The Flåm Railway).  Nous décidons alors de continuer en direction de Undredal, un petit village qui fait suite à 11,4 km de tunnel et au bout d’une petite route sans issue de 10km.

Undredal

Ferme avant Undredal & le village

Nous passons entre un élevage de chèvres tout en longeant une rivière avant d’arriver dans le village d’Undredal. Ici de petites maisons, une auberge restaurant, de quoi louer quelques kayaks et une épicerie digne du bout du monde.

Undredal : sa petite épicerie et son bord de fjord

Comme vous pouvez le voir sur le zoom de la carte, nous sommes passés de l’autre côté du Nærøyfjord, dans l’Aurlandfjord. Ici l’eau est beaucoup plus agitée (ce qui n’est pas courant pour un fjord) et après avoir repris la décision de faire du kayak, la dame qui doit nous en louer un nous déconseille de nous initier à celui-ci par ce temps.

Décidément cette étape commence par un gros FAIL. Nous récupérons notre appartement et nous décidons de reprendre la route en direction de Flåm, le prochain village à 20 minutes de route après un nouveau tunnel de 5km. Apparement « the place to be »…

Flåm

Bienvenue au port de Flåm, enfin plutôt l’embarcadère. C’est vraiment ici que nous découvrons que les immenses paquebots peuvent s’introduire jusqu’au bout des fjords et en imaginer la profondeur. Mais ces gigantesques bateaux viennent aussi gâcher totalement le paysage et la tranquillité par le flux de touristes faisant escale. Si je devais résumer Flåm ça serait malheureusement par « tourisme de masse ». D’ailleurs je n’ai même pas voulu prendre de photos pour vous illustrer cet endroit.

Flåm : Contraste entre paquebot amarré et petite barque

Autant être clair avec vous, cette étape est notre plus grosse déception du séjour, d’ailleurs il y en a pas eu d’autres. Nous nous faisions monts et merveilles de cette partie de la Norvège mais je crains que ce soit la pire à mes yeux.

Flåm n’est en fait qu’un tout petit village qui est étalé sur plusieurs kilomètres dans le prolongement de l’embarcadère et n’est que très peu connu par les touristes. Il a donné son nom à cet embarcadère qui est désormais considéré comme « ville » où l’on trouve un complexe d’objets souvenirs, un supermarché, des terrains de camping, parkings, hôtels, une gare, des food trucks et un énorme restaurant en mode cantine.

Du coup n’ayant pas pris tout ce bric à brac en photos je vous laisse découvrir des vidéos sur Youtube pour se rendre compte 😉

Le soleil n’étant pas là aujourd’hui cela nous donne encore moins envie de trouver un peu de magie à ce lieu. Nous prenons le temps néanmoins d’aller nous balader au bord du fjord en attendant l’heure de départ du train de la Flåmsbana mais vraiment rien d’extraordinaire.

Flåmsbana (The Flåm Railway)

C’est une ligne de train longue de 20km qui relie Flåm à Myrdal et qui permet de prendre la correspondance direction Bergen ou Oslo. Et cela à 800 mètres d’altitude dans les montagnes, là où aucune route ne mènent. Myrdal c’est genre un « HUB » ferroviaire très atypique, 4 maisons, une gare et rien d’autre.

Cette ligne est réputée pour être « la plus belle du monde » et c’est un peu le problème quand on vous en met plein la vue avec des mots, c’est qu’une fois sur place on s’attend à du AMAZING en puissance.

Dans le train – Flåmsbana (The Flåm Railway)

Nous avons choisis de faire l’aller/retour. Puisque qu’aucune route ne mène à Myrdal hormis y aller à pied ou en vélo, nous avons fait ce choix par manque de temps (à la base) mais au final nous aurions sans doute préféré ne pas aller jusqu’au bout et redescendre à pied ou en vélo en s’arrêtant à un des arrêts avant Myrdal.

Chemin en lacets et le petit hameau de Myrdal

Je vais vous expliquer pourquoi : ce train est juste un attrape touriste (et doit sans doute être utile pour les riverains qui veulent se rendre en ville). Comptez tout d’abord 55 EUROS pour un aller-retour à bord de ce train, pour un trajet de 20 km (1heure de transport) et une réservation  des tickets que vous devrez faire longtemps à l’avance ici : par exemple fin avril on avait déjà plus trop le choix pour les horaires de fin juillet.

Ensuite, soyez prévenus de faire la queue quelques minutes avant de monter dans le train. Car oui, c’est la guerre puisqu’il faut être du « bon » coté pour pouvoir admirer le paysage, et au prix du billet je peux vous dire que les gens se battent.

Vous êtes parqués derrières des poteaux guide-file et si comme nous vous avez droit à une américaine qui décide de franchir la banderole avant l’heure, vous pourrez assister à deux fois au remplissage du train…

Le train à l’intérieur n’a rien de charmant, et les paysages que vous traverserez durant près d’une heure sont certes très beaux mais à mes yeux ne valent pas le coup de perdre son temps avec le Flåm Railway.

De plus le train fait un arrêt à Kjossfossen, une immense chute d’eau uniquement accessible avec le Flåm Railway. J’ai envie de dire whynot… Jusqu’à ce qu’une femme déguisée en huldra, dame des forêts (peuple surnaturel et légendaire Norvégien) vienne danser sur un chant traditionnel. Même si sur le fond cette mise en scène est une adaptation du folklore norvégien elle n’en est pas pour autant ridicule et une attraction touristique.

Chute d’eau « Kjossfossen » et sa huldra

Clairement, je vous conseille plutôt de retourner prendre un kayak sur le Nærøyfjord, d’aller découvrir le petit village de Undredal ou alors de profiter de faire ce trajet à pied ou à vélo.

Une fois cette mésaventure terminée il nous reste un peu de temps, mais notre réelle question est « Où allons nous manger ce soir ? ». Car oui nous n’avons croisé aucune vraie ville, Flåm ne nous donnait pas trop envie d’y rester diner, et le petit restaurant d’Undredal ne nous attirait guère… Nous prenons alors la voiture en direction de Aurland !

Aurland

Vue sur le fjord depuis Aurland

Aurland, 800 habitants, a l’allure d’une ville moyenne. Supermarché, restaurants hôtels, mairie, église… Elle se situe au bord du Aurlandfjord, à 10 minutes de voiture à l’est de Flåm. Nous découvrons une petite ville où il a l’air de faire bon vivre. Nous profitons que le ciel se dégage pour nous rendre tout en haut de la ville, à 15 minutes de virages en lacets, au Stegastein.

Le Stegastein est un point de vue renommé en Norvège, c’est une plate-forme de 30 mètres qui se lance dans le vide pour nous faire admirer une vue à 650 mètres d’altitude sur l’Aurlandfjord.

Il y a un peu de monde mais rien de très gênant, ça fait un bien fou de se retrouver ici, juste en admirant le paysage, les montagnes et le fjord. Il fait bon, nous sommes loin des touristes, le moment est juste parfait.

Passerelle du Stegastein et sa vue sur l’Aurlandfjord

Nous redescendons vers le centre d’Aurland où nous nous arrêterons dans un hôtel restaurant « Aurlandfjordhotel » qui nous a bien sauvé ce soir là, attention soyez prêts pour la déco mais l’accueil était très sympathique… haha 😉

L’heure de retourner à notre appartement au Undredal Gjestehus. Une petite maison en quasi bordure de fjord qui accueille plusieurs appartements. Comptez environ 170€ la nuit pour un appartement avec une chambre et petit balcon tout choupi, un prix élevé comme de partout en Norvège. En soit, on se serait contenté de quelque chose de plus petit mais tout était déjà full quand nous avions réservé.

 Undredal – Sur la gauche notre appartement

C’est ici que notre étape aux alentours du Nærøyfjord et L’Aurlandjord s’achève, on est pour une fois très heureux de continuer notre route alors que depuis nous avions vraiment envie de passer plus de temps dans tous les endroits que nous avons traversés. Mais la déception a vraiment pris le dessus.

La prochaine et cinquième étape est notre plus longue étape, notre plus grosse journée et sans doute la plus belle… De Flåm à Lom. Et j’espère que vous allez aimer !!!!

Cet article vous a plu, vous voulez en savoir plus sur un lieu, vous avez une modification à me suggérer ? N’hésitez pas à me faire part de vos retours, vos commentaires et à partager 😉
Retrouvez-moi également sur Instagram et ma page Facebook.