Joffre Lakes Provincial Park

De Whistler à Clearwater

C’est la fin de journée et nous quittons Vancouver avec plein de beaux souvenirs en tête. Nous partons en direction de Whistler qui sera notre prochaine étape pour la nuit avant de découvrir les Joffre Lakes le lendemain matin.

C’est par la route 99 (la Sea-to-Sky Highway) que se poursuit le voyage. Et quelle route ! Elle longe la Baie Howe avec ses supers paysages qui me rappellent les fjords Norvégiens. Et ce spectacle et d’autant plus merveilleux avec le coucher du soleil.

Il nous faudra 1h30 pour rejoindre Whistler depuis Vancouver. La route passe vite et nous commençons à rentrer dans le vif du sujet : les montagnes canadiennes.

Whistler

Cette petite ville de tout juste 10 000 habitants est surtout reconnue pour être un spot de sports d’hiver. Elle a accueilli les Jeux Paralympiques et Olympiques de 2010 et reste aujourd’hui une destination privilégiée par les Canadiens pour venir faire du ski sur le domaine de Whistler Blackcomb. Car Whistler a le plus grand domaine skiable d’Amérique du Nord !

Whistler malgré sa toute petite taille est un véritable centre touristique. Ses petites rues aux bâtiments très récents sont agréables et toutes les grandes chaînes d’hôtels y ont leur résidence. Même si la station est reconnue pour ses sports d’hiver elle en est pas moins rayonnante l’été : golf, randonnée, lac mais aussi le fameux téléphérique PEAK 2 PEAK et sa gondola.

Le centre de Whistler

Même si nous avons été charmé par son ambiance Whistler reste pour nous l’étape d’une nuit. Nous avions peur de pas très bien manger à la vue de l’énorme flux touristique et des infrastructures. Mais j’avais trouvé et réservé quelques jours auparavant un petit restaurant « Basalt Wine & Salumeria ». Vous pourrez y déguster de la bonne charcuterie et des fromages canadiens sur leur terrasse très cosy. Accompagné d’un Moscow Mule par exemple 🙂 

Le restaurant Basalt Wine & Salumeria

Il est l’heure de retrouver notre chambre d’hôtel que nous avions récupérée plus tôt : au Aaava Whistler Hotel. Au moment de la réservation c’était l’hôtel le plus abordable dans la gamme souhaitée surtout pour une nuit. Rien de particulier à redire mais ce n’était pas l’hôtel du siècle et le personnel n’a pas été très agréable. Néanmoins le parking était inclus et ca c’était top. (Mon avis sur tous les hôtels du séjour ici)

Joffre Lakes Provincial Park

Réveil à 6h. Nous avons une heure de route pour rejoindre la première randonnée du séjour : celle des Joffre Lakes.

Après la petite ville de Pemberton la route devient sinueuse sur les derniers kilomètres, le réseau se coupe et aucune voiture croise notre chemin. Mais une fois arrivés, le parking du point de départ est presque complet. Je suis vraiment excité à l’idée de commencer le parcours, il est très tôt et le soleil tape déjà très fort.

Joffre Lakes Provincial Park

Comprendre les Joffre Lakes

Le Joffre Lakes Provincial Park se compose de 3 lacs. Ce sont des lacs qui sont directement alimentés par les Glaciers environnant. Le premier lac « Lower Joffre Lake » se situe à peine à 5mn du point de stationnement, le second qui est le paysage le plus connu du parc s’appelle le « Middle Joffre Lake » et il faudra gravir + de 300m de dénivelé pour l’atteindre en 3km. Enfin le dernier lac est le « Upper Joffre Lake » à 4km du point de départ et à 20 minutes du Middle Lake. Le Parc estime que la randonnée jusqu’au Middle Lake se fait en 2h30, mais nous avons mis à peu près 1h20 pour l’atteindre et non sans difficulté.

Nous découvrons le premier lac à quelques pas du parking le Lower Lake. Un paysage déjà sublime, on peut apercevoir au loin le glaciers qui parait tout proche, l’eau est déjà très turquoise d’autant plus sublimée par la verdure de l’herbe qui se jette dans le lac. Je n’ai qu’une seule envie c’est d’arriver au Middle Lake.

Le Lower Joffre Lake

La randonnée commence doucement, nous marchons dans une forêt très propre, à la fois mystérieuse et lumineuse mais avec énormément d’insectes nous embêtent le long du parcours. Nous croisons très peu de monde au début et je vous avoue avoir un peu la pression quant à l’idée de croiser un ours. Mais nous avons notre bombe « anti-ours » accroché au sac pour essayer de me rassurer haha.

Le Lower Joffre Lake

Nous croiserons quelques Pikas avec une première rencontre qui me vaudra une des frayeurs du séjour. Une sorte de mini-lapin qui ressemble plus à un rongeur et qui est surtout beaucoup trop mignon. Il faudra d’ailleurs se familiariser avec eux car ils n’ont pas spécialement peur de vous passer devant, et vous pourrez entendre très souvent son sifflement strident.

Le sentier de randonnée du Joffre Lakes Provincial Park

Après cette rencontre avec le Pika le paysage se transforme : on passe d’une forêt dense à des amas de blocs de roches qu’on appelle ici « moraine ». Ces « champs » de moraine sont le résultat du mouvement des glaciers que nous allons souvent retrouver durant notre road trip.

La fatigue qui se faisait ressentir ^^

Et c’est à partir de là que la randonnée commence à se corser. La montée devient très raide et malgré les quelques marches aménagées pour nous aider je vous avoue souffrir un peu (beaucoup). Je pense que la chaleur, le manque de préparation et l’altitude ne m’ont pas aidé. Mais malgré ça nous atteignons le Middle Lake en 1h20 au lieu des 2h30 indiqués.

Et quelle surprise : c’est le paradis qu’on retrouve ici à 1500m d’altitude. On voit à travers les arbres jaillir ce bleu turquoise qui scintille avec le soleil et la neige environnante. Je suis clairement et déjà émerveillé alors que j’aperçois à peine le Middle Lake.

L’arrivée sur le Middle Joffre Lake

Je vous laisse imaginer une fois devant. Ca paraît complètement irréel d’avoir un bleu si bleu. Tout est absolument parfait : l’enchainement des arbres, la petite rivière qui découle du lac, le glacier et montagnes qui dominent les alentours. Du vert, du blanc, du bleu, de la roche : un parfait mélange de mère nature.

Un magnifique moment que je prends le temps de vivre en admirant tout simplement ce qui m’entoure. Et même si le lieu est un peu fréquenté cela n’enlève rien au charme.

le Middle Joffre Lake plus bleu que bleu

Nous ferons notre pause repas ici, et profitons pendant 2 heures du Middle Lake. Détente, photos, et petits pieds congelés dans l’eau qui est horriblement gelée haha.

Nous décidons ensuite de poursuivre vers le dernier et troisième lac : le Upper Lake. Situé à 1km du Middle Lake nous l’atteindrons en 15/20minutes.

En direction du Upper Joffre Lake

En prenant encore un peu de hauteur on peut admirer le Middle Lake d’un autre versant puis tomber sur une cascade qui descend à toute allure de l’Upper Lake.

Nous arrivons à l’Upper Joffre Lake par des sortes de petits marécages. Ici le paysage est encore très différent. Nous sommes vraiment au pied du glacier et il y a évidement moins de verdure et comme l’impression d’être encore dans un endroit différent. Mais cela va sans dire le spectacle est une nouvelle fois superbe.

le Upper Joffre Lake

Après ces magnifiques moments nous devons repartir pour poursuivre notre route vers Clearwater.

Il est environ 14h et nous croisons énormément de touristes qui font leur ascension vers le Middle Lake. Alors je vous conseille comme nous de venir tôt (vers 9h), surtout pour la lumière et profiter au calme de ces paysages.

le Upper Joffre Lake

Le temps de redire au revoir au Lower Joffre Lake, de se désaltérer et se changer et nous voilà de nouveau sur la route. Nous ne perdons pas trop de temps car nous avions prévu pour les deux jours à venir beaucoup de voiture pour pouvoir avancer au maximum vers l’Alberta. Il nous reste donc environ 5 heures de route pour rejoindre notre prochaine étape : Clearwater.

La Route 99 par Lillooet

C’est en direction de Lillooet que nous poursuivons sur la route 99. Arrivés à Lillooet nous faisons une pause ravitaillement de boisson à une station service faisant aussi office de supermarché. Il n’y avait rien sur la route pendant 70km.

La ville semble vide et le paysage est devenu comme désertique. J’ai comme l’impression d’être au coeur d’un village amérindien, dans un western américain. Mais ce n’est pas pour rien puisque cette ville a été un lieu important de l’histoire des peuples autochtones et reste aujourd’hui un des centres de la population du même nom « Les Lillooet »: peuple indigène de la côte Pacifique Ouest !

Paysage sur la route de Kamloops

Une chaleur de dingue (36°) mais pas étonnant puisque Lillooet est en fait considérée avec Lytton comme le point le plus chaud du Canada.

C’est toujours sur la route 99 que nous continuons, nous traversons la Foutain Indian Reserve, là où les montagnes ne sont que de roches et de terres et où les poteaux électriques remplacent les arbres. Un paysage complètement désertique s’offre à nous, il est difficile d’imaginer qu’à quelques kilomètres de là foisonne des forêts, lacs et glaciers. Un paysage surprise que je ne m’attendais pas du tout à découvrir et qui se prolonge plus ou moins jusqu’à Kamloops. (J’étais d’ailleurs tellement ébahi que j’en ai oublié d’immortaliser le moment)

De Kamloops à Clearwater 

Kamloops que nous rejoindrons en 2h par la Transcanadienne (Route 01). Même si les paysages sont tout autre, la route semble durer une éternité et on a vraiment hâte d’arriver à Clearwater. Après une pause au Walmart de Kamloops pour acheter de quoi à manger pour diner il nous reste 1h45 de route pour arriver à notre chalet au bord du Hallamore Lake.

Nous avions réservé seulement une nuit au Alpine Meadows Resort. Un ensemble de chalets au sud de Clearwater en pleine forêt et profitant du calme du Hallamore Lake.

le Hallamore Lake

En venant de Kamloops nous devons prendre une petite route au niveau de la ville de Barriere qui s’appelle Dunn Lake Road. Et quelle route ! Un chemin de terre dans lequel il faut s’enfoncer pendant 40mn. La nuit tombant l’experience était encore plus drôle à vivre. Nous avons croisé des biches, des vaches mais toujours pas d’ours.

l’Alpine Meadows Resort au bord du Hallamore Lake

Et c’est au bout de 5h de route que nous voyons enfin le Alpine Meadows Resort. Un superbe lieu avec des chalets tout récents et confort. Mais attention aux moustiques, quelques uns s’étaient amassés dans le chalet. Un restaurant est disponible sur place (ça sentait super bon) mais ne servait plus à l’heure où on arrivait. On nous met également en garde sur les ours qui rodent en ce moment autour du resort à la recherche de nourriture.

Ce n’est que le lendemain matin que nous pourrons vraiment prendre conscience de l’exposition au calme de ses chalets. Profiter des kayaks à disposition ou encore des petites barques afin de prendre du recul sur le lac et admirer le domaine. Un joli moment avant de reprendre la route pour l’étape suivante.

Sur le Hallamore Lake

Alors c’était comment le Joffre Lakes Provincial Park ?

Absolument merveilleux, sans doute mon meilleur souvenir de ce séjour. La magie opère même si vous avez vu beaucoup de photos avant d’y aller. C’est un lieu fantastique où la nature excelle.

C’est pour moi une étape indispensable lors d’un voyage dans l’Ouest Canadien et en Colombie-Brittanique. Connu et reconnu mais pas encore autant que les lacs du parc national de Jasper ou Banff, alors profitez-en 🙂 

C’etait une belle étape qui restera marquée dans ma mémoire pour ce premier lac Canadien que j’aurais vu. Néanmoins ce fût une étape un peu longue en terme de kilomètres. Avec plus de temps je conseillerais de s’arrêter une nuit vers Kamloops par exemple. Mais il est vrai que nous n’avions pas trouvé d’intérêt majeurs qui nécessité de passer une nuit en plus dans le coin.

Prochaine étape : Helmcken Falls, Mt Robson et l’Alberta

Cet article vous a plu, vous voulez en savoir plus sur un lieu, vous avez une modification à me suggérer ? N’hésitez pas à me faire part de vos retours, vos commentaires et à partager 😉
Retrouvez-moi également sur Instagram et ma page Facebook.