Visiter les Calanques
de la Côte Bleue

Niolon, Méjean, La Redonne…

La Côte Bleue, entre Marseille et Martigues nous dévoile ses petites calanques, moins connues que celles de Cassis mais aussi beaucoup plus traditionnelles. Une quinzaine de calanques sur les 20km que comporte la Côte Bleue se dissimulent le long de la ligne ferroviaire qui relie Marseille à Miramas.

Les Calanques de la Côte Bleue

Elles font toutes face à Marseille, et offrent souvent un magnifique panorama sur la cité Phocéenne. Les Calanques de la Côte Bleue c’est aussi un endroit encore protégé des grands flux touristiques, qu’il faut préserver et respecter. La Côte Bleue souffre et a été victime de très nombreuses fois d’incendies qui ont au fur des années modifié son paysage. 

Les Calanques de la Côte Bleue face à Marseille

J’insiste sur le fait qu’il est donc très important de respecter les consignes d’accès, de sécurité et éviter s’il vous plait, de jeter vos mégots dans ce magnifique décor.

La particularité des Calanques de la Côte Bleue c’est qu’elles sont pour la majorité des petits ports habités où la vie semble si douce, alors que la deuxième grande ville de France crépite juste en face. Vous pouvez aussi vous repérer aux viaducs ferroviaires qui rendent les paysages de la Côte Bleue encore plus atypiques !

Vous retrouverez les Calanques de la Côte Bleue sur deux communes principales : Ensuès-la-Redonne, et Le Rove. Le village du Rove est d’ailleurs connu pour sa brousse que j’adore déguster avec du sucre. Vous pouvez passer par la fromagerie au 17 rue Adrien Isnardon 13740 Le Rove. La brousse du Rove en plus d’être une AOC est désormais une appellation d’origine protégée (AOP) depuis mai 2020 !

Quelles Calanques à voir sur la Côte Bleue ?

Le Rove

  • La Calanque de l’Establon

  • La Calanque et la Pointe de Figuerolles

  • La Vesse

  • Niolon

  • Calanque du Jonquier

Ensués-la-Redonne

  • La Calanque de l’Éverine

  • Méjean

  • La Calanque des Figuières

  • La Calanque de la Redonne

  • La Calanque des Anthénors (naturiste)

  • La Madrague de Gignac

  • La Calanque du Puit

Carry-le-Rouet

  • La Calanque des Eaux Salées

Comment accéder aux Calanques
de la Côte Bleue ?

En train depuis les gares de Niolon et d’Ensuès-la-Redonne

La particularité des calanques de la Côte Bleue c’est qu’elles sont en grande majorité le long de la ligne ferroviaire Marseille <> Miramas, ce qui en fait une ligne avec une vue exceptionnelle sur la Méditerranée et la cité Phocéenne. Deux stations desservent les principales calanques : la gare de Niolon et la gare d’Ensuès-la-Redonne. La ligne TER dessert en moyenne chaque heure les gares, et toutes les 30mn en heure de pointe. Des travaux auront lieu sur la ligne du 31 août 2020 au 24 avril 2021, ils entraîneront la fermeture totale des gares et de la ligne durant cette période. Achetez vos billets et retrouvez les horaires sur ter.sncf.com

Se repérer sur la Côte Bleue

En voiture

Vous pouvez rejoindre les Calanques de la Côte Bleue en voiture. Durant l’été la circulation est soumise à des restrictions, les week-ends et jour fériés. Du premier week-end de juin, au dernier week-end d’août pour Niolon et La Vesse, et pour les Calanques d’Ensuès du 25 avril 2020 au 6 septembre 2020 pour cette année.

Accèder en voiture à Niolon :

Je vous déconseille de vous aventurer en voiture dans le petit port de Niolon. Les rues sont souvent des impasses où il est compliqué voire impossible de faire demi-tour. Il faut se garer à l’entrée de la ville sur le parking prévu à cet effet, soit en bord de route. Si la pente est un peu raide, le parcours est tout à fait réalisable.

Accèder en voiture aux Calanques d’Ensuès :
La Redonne, Méjean, les Figuières.

Vous pouvez aller en voiture jusqu’à Méjean et tenter de trouver une place sur le terre-plein aménagé entre le port et la garrigue la majorité de l’année. L’été durant les week-ends et jours feriés , il faudra se garer environ à 500m avant la gare d’Ensuès ou des gardes vous bloqueront l’accès. De ce point, à pied, il vous faudra une bonne quarantaine de minute pour rejoindre Méjean.

Attention, suite à l’affluence exceptionnelle sur la Côte Bleue cet été 2020, l’accès aux Calanques d’Ensuès est interdit aux véhicules également durant la semaine. La mairie a fermé les accès aux Calanques la semaine à partir de 14h jusqu’à 19h.

Les Calanques de la Côte Bleue

En bus

Les Bus de la Côte Bleue font également la liaison avec certaines calanques comme celle de Niolon, de la Redonne ou de Méjean. Pour accéder en bus à la calanque de Niolon depuis Ensuès-la-Redonne ou du Rove il faut emprunter la ligne C7. Pour accéder aux Calanques de la Redonne et Méjean il faut emprunter la ligne C6Les horaires sont disponible sur lepilote.com

La Calanque de la Redonne

En direction de Méjean c’est la première Calanque d’Ensuès-la-Redonne que vous verrez. On y retrouve son petit port devant lequel un restaurant se tient ainsi qu’un petit parvis qui ravit les baigneurs durant l’été.

La Côte Bleue : la Calanque de la Redonne

En face du port, deux petites plages sont accessibles en se dirigeant vers la Madrague de Gignac. Le spot est quand même très beau avec le viaduc qui passe entre les rochers et les villas perchés entre les pins. C’est un endroit que j’aime beaucoup.

Méjean

Je le surnomme « mon petit paradis ». Méjean, c’est à mes yeux un des plus beaux endroits du sud et sans trop exagéré de notre beau pays. J’ai longtemps hésité avant de le mettre en avant car c’est un lieu qui reste protégé du tourisme, qu’il faut respecter et le laisser dans son jus.

La Côte Bleue : les calanques de Méjean

Si les paysages sont incroyables à Méjean, c’est avant tout un petit port où la tradition perdure encore. Méjean se divise en deux parties : le Grand Méjean, avec la Calanque des Figuières, et le Petit Méjean, petit paradis.

La Côte Bleue : le port du petit Méjean

Pour aller dans le vif du sujet, direction le Petit Méjean où il faudra emprunter le petit chemin qui démarre du boulodrome à côté du restaurant Le Mange Tout qui sera une pause fraicheur idéale après votre journée. Laissez-vous guider le long des rochers ocres et à l’ombre des quelques pins qui rendent se paysage exceptionnel. 

La Côte Bleue : les calanques de Méjean

Ici pas de plage, hormis une toute petite dans le port, il faudra donc tenter les plongeons depuis les rochers pour profiter de l’eau divinement turquoise. Cherchez alors votre coin préféré pour installer vos serviettes et vous jeter dans l’eau transparente !

Calanque de l’Éverine

Cette petite plage de galets au milieu des falaises et de la garrigue est un véritable rafraichissement après avoir longé la côte pour s’y rendre. On la reconnait par sa tour, autrefois ancienne usine de soude, qui fait face à l’île de l’Érevine. 

La Côte Bleue : la Calanque de l’Éverine

Il vous faudra une bonne heure pour rejoindre la Calanque de l’Éverine depuis Méjean par le Sentier des Douaniers. Le sentier débute juste après le boulodrome. Si il est relativement facile jusqu’au Cap Méjean, il devient très sec sous la chaleur de l’été jusqu’à la Calanque de l’Éverine. Pensez vraiment à apporter à boire. C’est un sentier que j’ai emprunté plusieurs fois et je dois vous avouer que j’ai eu super chaud à chaque fois.

La Côte Bleue : la Calanque de l’Éverine

Après avoir passé le pont qui enjambe la ligne ferroviaire il vous faudra passer dans un tunnel piéton creusé sous la roche pour atteindre la Calanque de l’Éverine. Si ce n’est pas très rassurant et très sombre au premier coup d’oeil, ça se fait tranquillement au final ! Au bout du tunnel, il faudra descendre à droite et passer sous le viaduc pour atteindre la plage. Attention, ça glisse ! Vous n’aurez alors qu’à vous laissez glisser dans l’eau pour vous rafraichir ^^.

Niolon

La Calanque de Niolon est un petit port habité par quelques locaux, niché au coeur du parc marin de la Côte Bleue. C’est un petit village typique, à la situation privilégiée, bordé par des eaux claires et la garrigue.

La Côte Bleue : la Calanque de Niolon

Point de départ des plongeurs, on se balade dans ses quelques rues et escaliers, ou on s’y rafraichit après une balade dans le massif et les calanques. La particularité de Niolon c’est qu’on y trouve deux, trois, commerces et des restaurants. Ne pensez pas avoir un passe droit en y réservant une table, il faudra tout de même se garer à l’entrée du village. ^^

Calanque du Jonquier

Cette petite calanque sous le viaduc de la ligne de la Côte Bleue est facile est rapide d’accès via le Sentier des Douaniers. Pour accéder à la Calanque du Jonquier il suffit de passer par le parking des calanquais juste à droite avant le viaduc de Niolon.

La Côte Bleue : la Calanque du Jonquier

En une dizaine de minute vous atteindrez ce petit havre de paix qui fait face à Marseille. En continuant le sentier, vous pouvez également rejoindre la Calanque de l’Everine en passant par le fort Niolon.

La Côte Bleue : la Calanque du Jonquier

Une petite plagette vous permet de rentrer facilement dans l’eau, alors que d’autres tenteront des sauts depuis les rochers.

La Vesse

La Calanque de la Vesse est essentiellement résidentielle. Son accès en voiture est limité aux habitants depuis les récents éboulements que la calanque a subit. Il faudra une vingtaine de minute pour la rejoindre à pied depuis son parking visiteur (attention ça grimpe au retour !).

La Calanque de La Vesse sur la Côte Bleue

Si elle a une toute petite plage, la calanque est assez bétonné et à mes yeux manque un peu de charme. Il faudra se rendre à la Calanque de Figuerolles (ne pas confondre avec celle de La Ciotat) pour s’évader dans une jolie eau turquoise. On l’atteint en une vingtaine de minutes.

La Calanque de La Vesse et la vue sur Marseille

On peut également avoir une magnifique vue sur La Vesse depuis la route qui mène à Niolon. Le petit sentier à gauche, avant le parking des visiteurs de Niolon vous amènera sur le sommet de la falaise vous donnant alors une très belle vue sur la Calanque de la Vesse. Vous aurez aussi un panorama unique sur Marseille, pouvant alors admirer toute la ville !


La Calanque de l’Establon

Limitrophe de Marseille, la Calanque de l’Establon est un peu la petite jumelle de la Calanque du Jonquier. Elle se situe sous le viaduc de la voie ferrée de la Côte Bleue et se dote d’une petite plage bien sympa.

La Côte Bleue : la Calanque de l’Establon

Pour y accéder, il faut depuis le Rove, prendre la direction de l’Estaque (Marseille) et prendre la route directement à droite au lieu de rentrer dans le tunnel du Resquiadou. Sur cette route (Chemin du Resquiadou) vous pourrez apercevoir sur votre droite un petit pont. Celui-ci vous amène au Fort de Figuerolles et en direction de la Vesse.

La Côte Bleue : la Calanque de l’Establon

Je suppose qu’il vous conduit également à la Calanque de l’Establon. Mais pour ma part, j’ai entamé ma descente un peu plus loin. Après le petit pont vous aurez à votre gauche une maison avec des cactus et à droite un panneau interdiction de stationner. C’est ici que je suis passé. Le chemin n’est pas balisé, escarpé et surtout rempli de déchets en tout genre. C’est assez rapide, mais un peu galère.


Alors c’était comment les Calanques de la Côte Bleue ?

Un petit paradis que je pars découvrir et redécouvrir à chaque fois que je rentre dans le sud. Comme dis plus haut, il y a certains coins comme Méjean qui restent des pépites à mes yeux, et dont je suis sûr vous serez ébahis. En train, en voiture, et à pied, la Côte Bleue est un lieu qu’il faut découvrir pour ses paysages lors de votre venue en Provence, à l’abri des plages bondées et spots touristiques !

Découvrez les champs de Lavande à Valensole !

Hey vous ! Vous avez aimé cette destination et voulez plus d’inspiration ?
Épinglez cet article sur Pinterest et retrouvez-moi ici sur Pinterest.com/Joowbar

Cet article vous a plu, vous voulez en savoir plus sur un lieu, vous avez une modification à me suggérer ? N’hésitez pas à me faire part de vos retours, vos commentaires et à partager 😉
Retrouvez-moi également sur Instagram et ma page Facebook.